Publipostages créatifs

Publipostages créatifs Un guide pratique

L’art naît de l’alliance du métier et de la créativité. Et qu’en est-il de l’art de créer un publipostage créatif? C’est exactement pareil. Nous avons rassemblé pour vous des conseils de mise en œuvre concrets. Et nous avons demandé au professionnel du marketing de dialogue Thomas Engeli comment insuffler de la créativité dans les publipostages.

Mais sans une bonne connaissance de son métier, rien ne va. L’artiste le sait et le spécialiste en marketing de dialogue également. Celui qui ne maîtrise pas son coup de pinceau ou qui est incapable de distinguer l’aquarelle de la peinture à l’huile ne jettera jamais une représentation convaincante sur la toile. De même, celui qui ne connaît pas son groupe cible et qui cale au niveau des éléments-réponse ne doit pas s’étonner du manque de retours.

Un métier, cela s’apprend. Que ce soit en peinture ou dans le marketing de dialogue, toutes les disciplines ont des règles à respecter. Pour le marketing de dialogue, cela commence par déterminer si le publipostage est effectivement la solution, et se termine par la question du moment optimal de l’expédition. Nous avons élaboré une liste de contrôle pour vous. Celle-ci vous guidera pas à pas et en toute sécurité tout au long de la mise en œuvre pratique de vos idées de publipostage.

Liste de contrôle d’évaluation d’un publipostage

Pour un mailing créatif, une bonne connaissance de son métier est indispensable. Notre liste de contrôle vous guide pas à pas tout au long de la mise en œuvre pratique.

Télécharger la liste de contrôle gratuite maintenant

Mettez l’énergie créative en œuvre

Il y a tant à dire sur le métier. Les artistes qui réussissent sont naturellement bien davantage que des artisans doués. Qu’est-ce qui rend leur peinture unique, incomparable, remarquable? Qu’est-ce qui confère l’esprit, ce petit quelque chose, à leur œuvre? La créativité. Sans doute ne s’apprend-elle pas, mais on peut l’éveiller, la titiller, la favoriser. En fait: il faut l’éveiller, la titiller et la favoriser. Il existe des techniques pour cela. La créativité est toujours un travail difficile. Un travail plus que rentable. Le spécialiste du marketing de dialogue Thomas Engeli l’exprime en une formule simple:

Quantité d’énergie créative mobilisée = importance pour le groupe cible

«Personne ne nous a attendu», assène Thomas Engeli. «Nous méritons l’attention de nos clients uniquement si notre message est important et s’il est compris d’emblée par les destinataires. Pour cela, il doit être personnel, précis et simple.» Un message d’une telle concision s’obtient à travers un processus créatif. On doit se creuser la cervelle et – effectivement – travailler dur. Thomas Engeli a expliqué à DirectPoint ce qu’il entend par «personnel», «précis» et «simple». Nous résumons son message.

Soyez personnel

Un message publicitaire doit concerner les clientes et les clients. Sinon il sera ignoré, quel que soit son aspect tape-à-l’œil. Il existe une technique pour devenir personnel. Imaginez une personne de votre entourage que vous voulez toucher avec le message. Cette étape entre l’abstrait et le réel est essentielle. Car nous parlons à des personnes et non à des groupes cibles. Et le plus important: sortez de votre bulle. Nous parlons à des gens qui ne partagent pas notre univers de la publicité et du marketing. Testez mentalement chaque idée avec la personne choisie. Lorsque vous serez certain d’avoir attiré l’attention de cette personne, vous aurez bien travaillé.

Peaufinez votre message

Lorsque l’on ne comprend pas ce que son vis-à-vis attend de soi, on perd tout intérêt. Et très rapidement. Dans la publicité, même extrêmement rapidement. Peaufinez votre message publicitaire. Le message doit apparaître clairement au premier coup d’œil. Il n’y a rien de pire qu’une publicité ou des publipostages trop intellectuels qui nous entraînent dans un monde dans lequel nous devons trouver nous-même ce dont il est question. Soyez précis – dans le message, la séquence de lecture, le design. Toute hésitation, toute incertitude constitue une invitation à envoyer le publipostage sur la pile des vieux papiers.

Réduisez le message au strict minimum

Le message est bon lorsque l’on ne peut plus rien en retrancher. La durée d’attention est limitée et définitivement plus réduite que celle que l’on veut (trop) souvent nous concéder. Ne renoncez pas avant d’avoir tout réduit à ce qui est absolument indispensable en matière de contenu et de design. Examinez votre publipostage direct de manière critique sous tous les angles jusqu’à ce que vous en ayez chassé tout le superflu. Plus le message, l’offre et les étapes de la commande sont simples, plus les chances de succès sont élevées. Simple ne signifie pas banal et ennuyeux. Ce n’est que la renonciation à l’accessoire inutile qui met vraiment votre idée en valeur.

Et un dernier point...

L’art parle aux émotions. Une image suscite des sentiments. Des sentiments que l’artiste a généralement ressentis lui ou elle-même lors de la création de son œuvre. Il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement pour un publipostage créatif. Les destinataires ou les clientes et clients potentiels doivent sentir que vous avez vraiment consacré tous vos efforts à la création du publipostage et que vous êtes fier du résultat.

Notre interlocuteur

Thomas Engeli est associé de la société Ammarkt AG (agence de stratégie, marketing et publicité) à St-Gall, qui compte 40 collaborateurs. Il est membre de l’ADC et, depuis 2018, chairman des Awards ASMD. Créatif éclectique, il a œuvré dans des agences renommées comme Jung von Matt/Limmat ou Y&R Group Switzerland et a conçu, dirigé et pris en charge des campagnes pour des multinationales. La carrière de Thomas Engeli a débuté dans le milieu musical, en travaillant pour des groupes comme Depeche Mode, The Prodigy, Faithless ou Pur.


(L’entretien a eu lieu au printemps 2020)

Partager sur